Podoactiva Blog

Genou du coureur : syndrome de la bandelette de Maissiat



Le syndrome de bande iliotibiale C'est une pathologie que l'on peut retrouver au quotidien en consultation. Cette condition est caractéristique de coureurs de fond et cyclistes. Il s'agit d'un tendinite de la bande iliotibiale, qui peut s'accompagner d'un processus de bursite.

 

Quelles est la bande iliotibiale?

 

La bande iliotibiale Il fait partie du muscle tenseur du fascia lata, ayant son origine située dans l'épine iliaque antéro-supérieure. Son insertion se fait par la bande iliotibiale sur le condyle latéral du tibia (au niveau du tubercule de Gerdy). La Fonction principale est l'enlèvement (séparation) du hanche et la stabilisation de genou sur sa face externe.

 

Comment est-il produit?

 

Il se développe généralement à partir forme progressive, limitant la continuité dans le temps de course. Il apparaît généralement au bout de dix ou quinze minutes, empêchant la continuité de la course. La douleur augmente avec pendantes, ainsi qu'avec un rythme lent. Cela se produit en augmentant le temps de contact de la bande IT avec l'épicondyle.

 

facteurs favorables

 

  • Pronation dynamique excessive.
  • Asymétrie entre les membres.
  • Genu varo.
  • Plus - formation.
  • Utilisation de chaussures inappropriées pour le sport.
  • Ne pas faire les étirements correctement.

 

Comment est le diagnostic ?

 

Le diagnostic est simple grâce à un examen de civière et localisation de la douleur par palpation de l'épicondyle latéral du fémur (face externe du genou). Des points de déclenchement existent souvent le long du fascia lata. Le diagnostic peut être complété par différents tests d'évaluation musculaire. Isolés sont les moments où des examens complémentaires sont nécessaires, mais dans les diagnostics douteux, des radiographies en charge, une échographie ou une IRM sont demandées.

 

Dans cette lien Nous partageons une série de étirements recommandés pour améliorer le syndrome de la bande iliotibiale.

 

Cas clinique

 

Un homme de 30 ans, pratiquant une activité sportive athlétique d'environ 30 à 40 km par semaine, se présente à la clinique en raison d'une gêne bilatérale sur la face externe du genou qui l'empêche de pratiquer un sport. Dans son enfance, il a reçu un traitement avec des semelles pour d'éventuels pieds plats.

 

Cas clinique du syndrome de la bande iliotibiale

 

fond

 

  • Tendinite tibiale postérieure.
  • Le patient a une voûte plantaire diminuée (pont) et une position calcanéenne en valgus.
  • Facteurs déclenchants : excès de pronation.

étude statique

 

Nous avons observé une diminution de l'appui de l'arc longitudinal externe, créant une déplacement de la charge vers le plantaire interne. Cette position provoque une plus grande tension dans la face externe du genou (bande ilio-tibiale). La pression sur la boule du premier doigt reflète l'augmentation de la pronation.

 

Traitement

 

Exercices d'étirement pour améliorer la bande IT.

 

  • Utilisation Semelles intérieures Podoactiva Elite Sport avec un confinement interne qui produit un contrôle de la médialisation du pied (pronation) et moins de tension dans la bande iliotibiale (côté externe du genou).
  • Exercices d'étirement
  • Exercices de rétroaction (biofeedback).
  • Proprioception.
  • Repos relatif.

 

Évaluation

 

  • Après deux mois de traitement, le patient reflète une amélioration dans le genou. Augmenter la stabilité du pied et réduire la fatigue musculaire après la pratique sportive. Lors de l'évaluation ultérieure sur une civière, moins de tension a été observée dans la bande iliotibiale, le tibial postérieur et les mollets.
  • Le patient est filmé en train de courir (pronation contrôlée).
  • Le traitement avec l'orthèse plantaire a été poursuivi et revues programmées.

 

ESTHER GONZALEZ

Podoactiva podologue et expert en biomécanique

Responsable de Podoactiva Premier

Peut-être êtes-vous intéressé...

Commentaires

commentaires

  • Ismael
    Publié le 15 octobre à 23h08 Réponse

    Bonsoir.
    Bonsoir.
    Je viens de lire cet article, et la rubrique CAS CLINIQUE semble m'avoir été décrite.
    J'ai tous ces symptômes, et je pense que la seule solution est des semelles quel que soit le type de chaussures de course.

Poster un commentaire